Référence :16280

Des communes et de l'aristocratie.

BARANTE [Amable-Guillaume-Prosper Brugière, baron de]:

A Paris, A la librairie française de Ladvocat, 1821. In-8 de [4]-II-256 pages, demi-basane brune, dos lisse.

Edition originale. Une des contributions majeures et en quelques sortes prophétique sur le débat naissant de la décentralisation. L'auteur, opposé aux Ultras et partisan d'un libéralisme aristocratique, propose un système administratif décentralisé "car il existe des intérêts locaux et des relations du gouvernement avec les citoyens dont l'administration centrale et ministérielle ne peut rester chargée avec efficacité". Il propose donc de soumettre les agents inférieurs au contrôle et à la surveillance des délégués de l'intérêt local, comme il a imposé à ses ministres le contrôle et la surveillance des délégués de l'intérêt général; "car une hiérarchie progressive établirait une chaîne non interrompue entre le monarque et ses sujets". Quérard, I, 170.

120.00 CHF