Référence :17583

Estat en abrégé de la justice ecclésiastique et séculière du pays de Savoye.

VILLE Charles Emmanuel de:

Chambéry, Chez Louis Du-Four, 1674. In-4 de [24]-359 (marqué 369)-256-[4] pages, plein veau brun, dos à nerfs orné de petits fers, de roulettes et d'écoinçons dorés.

Édition originale dans une reliure d'époque de cet ouvrage sur le droit local. Le texte propose une description du pays de Savoie comme introduction à l'exposition des coutumes et des lois de la justice de ce territoire soit ce qui correspond au code pénal, à celui de la procédure criminelle ou encore à celui civil. Les divers crimes sont tour à tour traités, de même que les différentes étapes d'une affaire civile ou criminelle (par exemple la valeur des preuves et des témoignages). L'un des intérêts majeurs de cet ouvrage est qu'il propose quelques détails singuliers sur la sorcellerie et notamment des anecdotes sur certaines affaires passées devant le Sénat du pays de Savoie. Pérousse dans Causeries sur l'histoire littéraire de la Savoie donne une description assez complète de cet écrit : " Il s’appelait Charles-Emmanuel de Ville [...] et c’est à lui qu’un jour on confia le soin de rédiger un livre devenu nécessaire, depuis que le code d’Antoine Fabre avait vieilli. [...] il étale sa prose facile, à l’aise, en longs chapitres, qui remplissent plus de cinq cents pages. Après quoi, car il n’avait posé la plume qu’avec regret, ce livre qu’il a fait aussi long qu’il a pu, il le donne pour un abrégé." L'auteur, Charles Emmanuel de Ville (1634-1688) fut conseiller du roi et sénateur de Savoie. Ex-libris manuscrit de Loys de Warens: se peut-il que cela soit le mari de Françoise Louise de La Tour, celle-là même que plus tard Jean-Jacques Rousseau appela Maman ? Coiffe supérieure manquante, petite fente au mors du plat supérieur.

2,000.00 CHF