Référence :17780

Physique sacrée, ou histoire naturelle de la Bible.

SCHEUCHZER (Jean-Jacques):

Amsterdam, Pierre Schenk et Pierre Mortier, 1732-1737. 8 volumes in-folio de [4]-127, [4]-163, [2]-185, [4]-160, [4]-184, [2]-298, [4]-482, [4]-258-85 pages, plein veau brun moucheté, dos à nerfs ornés de fleurons et petits fers dorés, pièces de titre en maroquin rouge, roulette dorée aux coupes.

Importante illustration qui se compose de 2 portraits, celui de l'auteur et du sculpteur, d'un frontispice allégorique et de 760 planches hors-texte (numérotées de 1 à 750, avec 10 planches bis) d'après les dessins de Johann Melchior Füssli gravées en taille-douce par de nombreux artistes dont Corvinus, Delsenbach, Fridrich, Harder, Pfeffel, Pinz, Scheuchzer fils, Thelot, Wagner... sous la direction de Jean-André Pfeffel. Toutes ces figures sont contenues dans de luxuriants encadrements qui furent dessinés par D. Preissler et qui donnent aux compositions une dimension spectaculaire et imposante. Chaque volume est également orné d'un large bandeau gravé initiant le texte. Première édition française d'un ouvrage monumental qui est paru simultanément en version latine et allemande à Augsbourg, et à Amsterdam en hollandais et en français. "C'est une encyclopédie des sciences naturelles qui utilise l'Écriture comme fil conducteur, de la Genèse à l'Apocalypse. Chaque fois qu'il y est fait mention d'allusion à un phénomène naturel, l'auteur le décrit en détail et accompagne sa description d'un dissertation et d'une [ou plusieurs] planches gravées. […] l'oeuvre de Scheuchzer montre de façon spectaculaire que les ruptures copernicienne et cartésienne n'ont pas entamé sérieusement, au début du XVIII siècle, l'importance culturelle de la Bible, matrice de tout savoir." Johann Jakob Scheuchzer, médecin et naturaliste zurichois, fut nommé second médecin de la ville de Zurich en 1695 et secrétaire de la Société savante des Wohlgesinnten en 1697. Il devint membre la même année de l'Academia naturae curiosorum (future Académie léopoldine) et en 1704 de la Société royale de Londres. Celle-ci soutint financièrement ses publications sur l'histoire naturelle de la Suisse et contribua de manière générale à la diffusion de ses écrits, stimulant ainsi les débuts du tourisme anglais dans les Alpes. Il publie en 1701 la Physica oder Natur-Wissenschaft, qui connut cinq éditions, qui est un manuel de philosophie naturelle éclectique, tributaire à la fois de la Bible, d'Aristote, de Newton et de Descartes. Il publie à la fin de sa vie la Physique sacrée ou histoire naturelle de la Bible qui offre une vision copernicienne du monde. Bel exemplaire dans une élégante reliure du temps, avec quelques menus défauts, deux planches avec une déchirure (sans manque); deux faux-titre sont absents. Ex-libris Jean Raymond et celui armorié H. Tronchin avec l'étiquette de la bibliothèque de Bessinge de cette grande famille de banquiers genevois, bibliophiles de générations en générations. Brunet, V, 198: "grand ouvrage indispensable au naturaliste"; Graesse, VI, 300; Dupuigrenet Desroussilles, "Dieu en son royaume" BNF, 1991, n° 74; DHS.

12,000.00 CHF