Référence :1839

Souvenirs des évènemens de 1838.

LEEMANN H:

Berne, Impr. de Charles Rätzer, 1840. 1 volume in-8 de VI-150 pages, demi-basane marron, dos lisse orné. Coiffe supérieure manquante, mors du 1er plat légèrement fendu, rousseurs.

1 gravure en frontispice, proclamation de Bonaparte à Boulogne ajoutée à la page 133. Le futur empereur des Français, Louis-Napoléon Bonaparte était au centre de la crise entre la France et la Confédération. Elevé au Château d’Arenenberg (TG), capitaine d’artillerie à Thoune, Louis-Napoléon s’était vu décerner la bourgeoisie d’honneur du canton de Thurgovie sans pour autant renoncer à sa citoyenneté française. Après une tentative de coup d’Etat contre la monarchie de Juillet à Strasbourg en 1836, il fut banni en Amérique d’où il revint un an plus tard pour se rendre au chevet de sa mère mourante, en Suisse. Comme il s’y trouvait encore un an plus tard, l’ambassadeur de France, le duc de Montebello, en exigea l’expulsion du territoire helvétique dans sa note du 1er août 1838, note qui se trouve reproduite dans son intégralité ainsi que 12 autres pièces officielles justificatives (dont 2 lettres de Louis-Napoléon) qui jalonnent l’escalade de cette crise. Dans une lettre en date du 22 septembre 1838, Louis-Napoléon annonce son départ tout en remerciant la fermeté de la Diète qui n’a pas cédé aux menaces du gouvernement français. La Diète avait décrété la mobilisation. L’auteur de cet ouvrage décrit entre autres les effectifs des milices vaudoises et genevoises et a eu soin de reproduire divers documents, rapports et articles pour étayer le déroulement des évènements. Barth 7943 (voir aussi DHBS V/78). Rarissime.

120.00 CHF